BIENVENUE

“ Au départ, mon idée était d’écrire une pièce sur le «Black Feminism». ”
Women part 2
“ Ici je propose un corps sensitif, sans organes, en jouant sur les vitesses et les lenteurs, les forces et les affects… ”
« Dans notre monde AQUA, il y a nos corps-paysages que nous donnons à voir et le microcosme intérieur que nous vivons. Il s’agit bien d’être dans une fusion, de disparaitre et en même temps de faire corps, soit avec l’autre, soit avec les éléments de la nature. »
(Henri Tauliaut – Cie Artincidence)
« Dans nos parades nuptiales iguanesques, nous suscitons chez les spectateurs l’envie de nous toucher, de nous protéger, de nous nourrir, de nous accompagner. Nous sommes regardés avec empathie. Nous agissons dans l’extrême lenteur jusqu’à l’immobilité. Donc nous forçons le regard. Nous devenons « beaux », « sages », « anges », « une sculpture vivante », aux yeux des autres. »
(Henri Tauliaut – Cie Artincidence)
“ Dans toutes mes pièces performatives, je mêle la question de l’intime à celle du politique. ”
Annabel Guérédrat – Cie Artincidence

LE F.I.A.P.

(performance The Kingdom of ice, Ludgi Savon, Martinique, FWI)

F.I.A.P. 2019 Martinique

Du 5 au 12 novembre 2019


La performance est une pratique radicale où l’artiste en action ou en situation devient lui-
même une œuvre d’art. La performance a historiquement toujours eu pour but de mettre en
scène une forme d’expérimentation, d’ouvrir de nouveaux champs de recherche et
d’engagement, de transgresser la norme, de questionner la production artistique et
d’engager le spectateur dans le processus. Dans la Caraïbe, cette pratique est encore jeune,
d’où l’engagement du FIAP Martinique à promouvoir l’art de la performance de cette région
à l’internationale.


Pour sa deuxième édition, le FIAP19 Martinique, Festival International d’Art Performance en
Martinique, codirigé par Annabel Guérédrat & Henri Tauliaut, deux artistes curateurs
caribéens, se tiendra du 5 au 12 novembre 2019. C’est une plateforme caribéenne française
de la performance, regroupe des artistes performeurs, critiques d’art et commissaires du
monde entier, de la Caraïbe, des Etats-Unis, du Canada, d’Amérique du Sud, de Russie,
d’Asie et d’Europe. Durant la semaine, sont programmées des soirées performances dans
Fort de France et un workshop international ouvert à tous. Entrée libre.

La particularité de cette 2e édition est d’en faire une résidence d’artistes en immersion complète, où les artistes internationaux rencontreront les artistes de Martinique. Le cœur du F.I.A.P. sera vécu comme un acte performatif avec :

Mardi 5

Jour d’arrivée de tous les festivaliers

Mercredi 6 & Jeudi 7

Un laboratoire d’art performance in situ à la savane des pétrifications (Sud de la Martinique)

Jeudi 7 (soir)

Soirée d’ouverture officielle à FDF, Hangar du Quai des Tourelles, en partenariat avec Tropiques Atrium, scène nationale de Martinique

Vendredi 8

Soirée performances à FDF, Station Culturelle

Samedi 9 & Dimanche 10

Les soirées et journées de performances live tout public et performances à FDF (Le Grand Marché couvert de FDF et le marché aux viandes, la terrasse de l’hôtel Impératrice, la Station Culturelle, …)

Dimanche 10

Toute la journée, un grand Atelier pratique et réflexif autour des tabous de notre société martiniquaise, dans une perspective internationale, ouverts au public, en trialogue avec les artistes, les critiques d’art et des activistes militants, dirigés en binôme par une critique d’art universitaire de Martinique et une curatrice psychothérapeute internationale, en studio de danse, à FDF, Tropiques Atrium

Mardi 12

Performance nocturne au Musée Départemental d’Archéologie Précolombienne et de Préhistoire de la Martinique et jour de départ des festivaliers

F.I.A.P. 2017 Martinique

Le FIAP 2017 Martinique est la 1ère édition d’un Festival International d’Art Performance, codirigés par Annabel Guérédrat & Henri Tauliaut.

Inédit à ce jour en Martinique, il a eu lieu du 17 au 23 avril 2017 à l’hôtel L’Impératrice à Fort de France.
C’est la première fois qu’un festival d’une telle envergure et uniquement dédié à l’Art Performance, fut programmé en Martinique, invitant des artistes performeurs, des critiques d’arts, des universitaires, des programmateurs internationaux, du bassin Caribéen, des États-Unis, d’Amérique Centrale et du Sud et d’Europe, permettant ainsi la création d’un réseau avec les artistes et universitaires de Martinique & de Guadeloupe.

Aussi grâce au FIAP 2017, s’est pérennisé une collaboration entre le Grace Exhibition Space, PULSAR, basés tous deux à NYC et Artincidence en Martinique.

COMMANDEZ VOTRE CATALOGUE FIAP17

Le catalogue FIAP17 est en vente sur commande à hauteur de 15 euros, en envoyant un mail à Artincidence.

ON PARLE DE NOUS

LES COLLABORATEURS

  • ANNABEL
    ANNABEL
    • HENRI
      HENRI
      • SUZANNE
        SUZANNE
        • TORRIEP
          TORRIEP
          • GWLADYS
            GWLADYS
            • MARVIN
              MARVIN
              Marvin Fabien

              artiste contemporain multimédia, jeune chercheur et également musicien guitariste, questionne à travers ses performances multimédias les esthétiques des musiques populaires de la Caraïbe. En 2016, il commence un cursus doctoral pour poursuivre des recherches sur les nouvelles technologies et l’espace interactif de l’œuvre multimédia.
              Il s’intéresse à la culture musicale populaire postcoloniale dans la Caraïbe et exploite à travers son travail la notion de « Bouyon » qui renvoie au mélange des influences culturelles dans la Caraïbe. Ce terme « Bouyon » renvoie également à une musique populaire originaire de la Dominique, le pays d’origine de l’artiste, qui s’est répandu dans la Caraïbe notamment dans les pays francophones. C’est à travers cette notion que se développe ses dernières performances multimédias, Strange Fruits Triangle 2017 et Naked light 2017.

              Ces travaux ont pour objectif d’amener les spectateurs dans un monde de « Wild fantasy », « fantasme sauvage », et d’interroger l’espace musical que l’artiste dirige par sa guitare, des sons, lumières et projections. L’idée pour l’artiste est d’explorer la lumière qui est un attribut très visible dans les soirées « Bouyon » notamment et d’observer comment la lumière peut faire surgir des formes corporelles en parallèle à la musique qui rythme ces corps renvoyant à des corps dénudés, exaltés par la lumière.
              Les travaux multiples de l’artiste dépeignent des phénomènes sociaux, ou l’esprit du corps caribéen révèle, entre abstrait et figuratif, des codes et symboles en faisant allusion à un corps paradoxal.

              Pierre Marie-Rose, dit Torriep


              Artiste peintre et ancien directeur technique général du théâtre municipal Aimé Césaire à FDF, Martinique.
              Collabore depuis 2015 avec Annabel Guérédrat, ayant créé la lumière du duo "Valeska and you" et « I’m a
              bruja » en 2018.

              Suzanne Péchenart


              Suzanne a commencé par des études de musique en violon et piano aux conservatoires de Lyon et Bordeaux.
              Elle s'est ensuite dirigée vers le spectacle vivant d'abord par la musique de scène – guignol de Lyon, danse contemporaine, théâtre – puis par la technique en lumière et scénographie. Elle est actuellement régisseuse lumière et constructrice de décor pour différentes compagnies de théâtre et performances, dont les performances conçues et mises en scène par Rébecca Chaillon. Elle est aussi violoniste du duo Vaslav (musique contemporaine) et bassiste du groupe Post Punk Tisiphone. Collabore pour la 1ère fois en 2018 avec Annabel Guérédrat sur ce nouveau solo performatif "i'm a bruja".

              Henri TAULIAUT

              Il se définit comme un artiste du Bio-Art et des Arts Numériques. Et développe depuis une quinzaine d’années une démarche autour du vivant et de l’artificiel.
              Le Projet Organique, le projet de Dispositifs d’Expérimentation Végétal, Animal et Humain, le projet Ecosystema et actuellement celui sur La Parade Nuptiale, ont tous, comme dénominateur commun, le lien qu’ils font entre l’art et la science.

              Ils abordent tous la question du Vivant, sa complexité, sa beauté, son extraordinaire foisonnement et sa banalité. Chacun de ces projets tente de faire un focus sur une question et escomptent de nouveaux savoirs. Ils ont, en fait, une certaine autonomie entre eux, mais ils se nourrissent les uns des autres pour produire des oeuvres.

              Annabel GUÉRÉDRAT

              Chorégraphe danseuse performer de la Martinique, certifiée en lettres histoire à la Sorbonne, éducatrice somatique par le mouvement en Body Mind Centering®. Elle démarre la scène avec l’ensemble de musique improvisée Sphota, et en parallèle entre dans la Compagnie Orisha de danse afro-brésilienne. Puis elle suit plusieurs formations en danse butoh, en pilates, en ashtanga & iyengar yoga & en techniques release dont la dernière en date est l’Education Somatique par le Mouvement via la technique Body-Mind Centering® (ci-dessous + d’informations sur le BMC®). Ces techniques somatiques liées au mouvement lui permettent d’inscrire dans ses performances une gestuelle très personnelle et sensible comme pensée (politique) en état de danse.

              Gwladys GAMBIE

              Mon art questionne le corps comme façonnage sociale et identitaire. En tant que femme noire, c’est à travers le cheveu «grennen» (dit crépu) que j’aborde ce vaste sujet. Je puise mon inspiration de mon histoire personnelle, de mes souvenirs d’enfance et de tout ce qui m’entoure. Considéré comme laid, synonyme de désordre, le cheveu grennen est une grande problématique en Martinique. Ce cheveu qui tient « naturellement debout » constitue pour moi le canon esthétique par excellence. Des notions telles que la norme, les canons esthétiques ainsi que l’identité sont importantes dans mon art. À travers mes œuvres, le cheveu grennen devient une source d’imaginaire, une matière graphique et sculpturale, ainsi qu’une représentation du corps. Des corps en déplacement, bouillonnants faits de lignes entrelacées surgissent de la feuille. Des corps chevelus, colorés, affublés d’accessoires féminins se créent. Ainsi je mets en avant de manière sensible ce qui me touche dans cette société martiniquaise dans laquelle j’évolue. Je convoque le regard du spectateur sur ce corps martiniquais, social, sensible, imaginaire; mystérieux, étrange, grotesque, exubérant, sensuel voire érotique. Surpasser la réalité pour atteindre une représentation singulière du corps est l’essence de ma création.

              AfroditeGlad.fr

              La compagnie

              La compagnie a 11 ans d’existence. Et Annabel Guérédrat, vivant et travaillant en Martinique, en est la principale chorégraphe performer. Elle part de son histoire
              de femme, son intime, étroitement liée à l’histoire, pour la dire en créant un espace scénique afropunk. Avec des mots, un corps de l’urgence, un enfafement physique et vocal
              total (relié au processus d’immédiateté du (re)bûto et du Body-Mind-Centering), Annabel défend l’art performatif de la trans-formation. C’est là qu’elle explose le mythe identitaire.

              OEUVRES

              LABORATOIRE

              LABORATOIRE AFRO CYBER PUNK A LA SAVANE DES PETRIFICATIONS, les Salines, Martinique

              Dans le cadre de leur laboratoire de recherches, A. Guérédrat, performeuse, chorégraphe danseuse, praticienne certifiée en Body-Mind Centering et Henri Tauliaut, plasticien, proposent, sur la plage, un dimanche tous les deux mois, un laboratoire de 10h à 16h (10h-13h / 14h-16h) autour de leurs pratiques performatives, somatiques sur la notion de « porosité », chère à Henri Tauliaut et le concept de « mangrovaire » inventé par A. Guérédrat. En matinée, nous abordons le corps au sens de body art. Et l’après-midi, nous sommes davantage dans le land art.

              Tél. pour confirmer sa venue : 0 696 28 75 10 (Cie Artincidence)

              RÉSIDENCE INTERNATIONALE

              NAVE

              Voici une sélection des moments les plus riches de la résidence internationale des deux artistes Henri Tauliaut & Annabel Guérédrat à NAVE à Santiago de Chili avec neuf autres artistes qui ont suivi le processus de création d’Annabel & Henri, que sont Valentina Venegas Lippi, Newen Newentu, Danilo Enrique Campos, Paulina Sepúlveda, Valentina Nazer, Paulo Paulo, Jacqueline Fuentes Pigatti, Matilde Amigo Fernandez et Ana Monteiro : recherches autour des pratiques somatiques, des pratiques performatives, de l’installation et du rituel entre les 14 août et 2 septembre 2016

              photos : Henri Tauliaut

              CALENDRIER

              Voir 1 an d’évènements

              Juin

              Aucun évènement

              Juillet

              Aucun évènement

              Aout

              Aucun évènement

              Septembre

              Aucun évènement

              Octobre

              Aucun évènement

              PARTENAIRES

              CONTACT

              Artincidence
              A3 résidence Perle de l’Anse
              15 rue des Amandiers
              97229 – Les Trois-Ilets
              Martinique

              Téléphone : +596(0) 696 28 75 10
              contact@artincidence.fr